Inside

Inside

PARKGEST trouve une place dans la nouvelle édition du Monopoly Genève

S’offrir le parking du Mont-Blanc pour 200 millions de francs ? C’est désormais possible en un coup de dés avec le nouveau Monopoly Genève. PARKGEST s’est associé à l’emblématique jeu de plateau afin de figurer sur sa dernière édition.

PARKGEST s’invite à votre prochaine soirée jeux de société avec deux cases et une carte Chance personnalisées sur la nouvelle version du Monopoly Genève. Ce sont les parkings du Mont-Blanc et de Villereuse, bien connus des Genevois, qui figurent sur cette édition limitée à 2000 exemplaires, sortie à l’automne 2021. De New York à Singapour, de Fribourg à Lausanne, le Monopoly se décline depuis plusieurs années en variantes qui rencontrent à chaque fois un joli succès. La précédente édition genevoise se concentrait sur la ville, alors que celle-ci intègre également d’autres communes du canton, vous faisant voyager des Rues-Basses à la campagne tout en donnant vie à vos rêves immobiliers les plus fous. Pour PARKGEST, c’est un moyen ludique et original de s’inscrire dans le paysage local aux côtés d’autres adresses incontournables tels les SIG, La Tribune de Genève ou encore le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge.

Le Monopoly, un succès jamais démenti depuis 1935
Le classique jeu familial possède une histoire étonnante, presque aussi riche en rebondissements qu’une bonne partie de Monopoly. Lancé par la société américaine Parker Brothers en 1935, il a longtemps été présenté comme l’invention qui rendit millionnaire Charles Darrow, un ancien commercial aux abois après avoir perdu son emploi pendant la crise de 1929. Un vrai conte de fées comme les aime l’Amérique, sauf qu’il s’avère que Darrow avait emprunté sa brillante idée à quelqu’un d’autre… Le Monopoly est en effet la version légèrement remaniée du « Jeu du propriétaire », qui circulait sous une forme artisanale depuis 1903 dans les cercles intellectuels de la côte est des États-Unis. Ce dernier fut créé par Elizabeth Magie, une militante féministe et une socialiste convaincue, afin de dénoncer les dangers des monopoles dans le capitalisme non régulé. Un concept dont le nom « Monopoly » garde la trace, même s’il est aujourd’hui synonyme pour beaucoup d’entre nous de doux souvenirs d’enfance.